Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone

Publié le : 11 juin 20183 mins de lecture

Le (CO) est un gaz incolore, inodore et non irritant. Ces caractéristiques, le rendent indétectable par l’Homme. Le monoxyde de carbone est dû à la combustion incomplète de matières organiques. Les cas d’intoxication au monoxyde de carbone résultent, généralement, de défaillances ou de la mauvaise installation des appareils de chauffage.

Les causes d’intoxication au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz issu de la combustion incomplète de matières organiques (issues d’un appareil de chauffage) en raison de l’absence de suffisamment d’oxygène. Si le CO est un gaz toxique, c’est parce qu’il se fixe sur les globules rouges et les empêche d’approvisionner le corps en oxygène. Les intoxications au monoxyde de carbone sont fréquentes et on dénombre chaque année plusieurs milliers de victimes et une centaine de décès (il s’agit de la première cause de mortalité toxique en France). Cela est notamment dû au fait que le monoxyde de carbone est un gaz indétectable puisqu’il est à la fois invisible, inodore et non irritant. Par ailleurs, il se diffuse rapidement dans l’air.

Symptômes de l’intoxication au monoxyde de carbone

Une fois inhalé, le monoxyde de carbone se fixe sur les hémoglobines, les empêchant ainsi de véhiculer correctement l’oxygène à travers l’organisme. Les premiers symptômes d’une intoxication sont donc des malaises, des vertiges, des nausées et/ou des vomissements. Lorsque de tels signes cliniques sont observés sur plusieurs personnes regroupées dans une même pièce et, qu’ils disparaissent en sortant de cette pièce, ils doivent faire penser à une intoxication au monoxyde de carbone. Il faut alors appeler les urgences, aérer et évacuer immédiatement la pièce ainsi que stopper les appareils à en fonctionnement. En effet, une exposition prolongée au monoxyde de carbone provoque des troubles neurologiques et sensoriels, qui peuvent conduire à la mort en moins d’une heure.

Comment se protéger ?

Pour éviter les accidents, voici quelques bonnes pratiques à adopter : n’utilisez que du bois pour le poêle à bois sans vernis et sans peinture; n’utilisez pas le chauffage d’appoint plus de deux heures et toujours dans une pièce aérée; ne bouchez pas les ouvertures sous les portes, et dans la cuisine. Ce sont elles qui permettent à l’air de circuler; pensez à aérer quotidiennement votre intérieur pendant au moins 10 minutes; n’utilisez pas les appareils de cuisson pour vous chauffer; laissez les barbecues et les braseros à l’extérieur de votre logement, ainsi que le groupe électrogène.

Plan du site