Les solutions de gestion de la production de fluides industriels

gestion de la production de fluides industriels

Publié le : 05 mars 20195 mins de lecture

Dans le monde de l’industrie, les systèmes à air comprimé ont un rôle aussi important que celui de l’électricité, le gaz naturel et l’eau. Ils sont extrêmement exploités dans certaines PME. Toutefois, l’entretien régulier et la bonne gestion de la production de fluides industriels sont synonymes d’économie ainsi que de meilleurs rendements. Les compresseurs industriels et l’air comprimé sont des outils d’aide primordiaux en usine. Tandis que dans les grandes industries, on prend vraiment soin de ces équipements. On leur accorde une véritable importance. Après, ces appareils sont la plupart du temps assez négligés chez les PME. Alors, quelles solutions peut-on adopter ?

Opter pour un fluide de qualité

C’est assez facile de produire de l’air comprimé grâce à un compresseur à vis. L’appareil va simplement retenir l’air ambiant et le comprimer telle une pompe à vélo. Quand il est compressé, le fluide va être stocké dans un réservoir. En général, dans le cycle de vie d’un compresseur, on peut consommer énormément d’énergie. Chaque pourcentage a son importance. Une infime partie sera destinée aux frais d’entretien réguliers et une plus grande représentera le coût d’achat. Ensuite, il faudra également s’assurer de la qualité de l’air circulant dans la tuyauterie. Les poussières et toutes particules risquant de nuire à l’outil seront filtrées. Puis, à l’aide d’un sécheur d’air, on peut limiter l’humidité de l’appareil. Il ne faut donc pas sous-estimer les enjeux d’un sécheur. On ne doit pas oublier ces quelques détails qui risquent d’entraîner d’éventuelles complications dans les systèmes. Pour trouver un spécialiste en solution de gestion de la production de fluides industriels, on peut entrer en contact avec airflux ou consulter le site airflux.fr.

Faire des économies d’énergie

Les systèmes d’air comprimé peuvent gaspiller beaucoup d’énergie, soit entre le quart et la moitié de la facture d’électricité pour bien fonctionner. Ils représentent donc l’une des énergies les plus chères dans le monde. Pourtant, d’après l’office de l’efficacité énergétique ou l’OEE, cette performance énergétique est variable selon divers facteurs. Pour un compresseur industriel, on doit tenir compte de la pression requise, la bouche d’entrée d’air notamment l’intérieur et l’extérieur, la consommation moyenne et la stratégie de contrôle de la capacité. Elles représentent les aspects nécessaires pour utilisation optimale du système. Il faut aussi prendre en considération les risques de fuites, la durée de fonctionnement du moteur-compresseur ainsi que le rendement et la capacité du moteur. Certains spécialistes favorisent l’économie d’énergie depuis une décennie pour les compresseurs à vis et fournissent même des subventions pour les manufactures.

Remettre ses équipements en bon état de marche

La réutilisation des outils offre de nombreux avantages s’il s’agit de machines de haute valeur. Diverses petites et moyennes entreprises choisissent le plus souvent cette option lors d’une panne inattendue des équipements. Ainsi, elles peuvent avoir aux alentours de la moitié du prix d’une nouvelle machine reconditionnée par exemple. En effet, plus l’appareil est onéreux, plus il est convenable et rentable de le reconditionner. C’est ce qui arrive généralement quand on constate une défaillance d’un compresseur à vis et qu’on n’a prévu aucune dépense à ce sujet. En fait, on peut retrouver des distributeurs de grandes marques de compresseurs, sur le net entre autres. La majorité propose des services de réparation et d’entretien pour le bon fonctionnement des outils. Il y en a par exemple qui offre des séminaires annuels sur l’air comprimé pour faire comprendre les impacts de cette technologie sans oublier les possibles économies d’énergie. Le fonctionnement d’une industrie dépend grandement des systèmes à air comprimé. Si ces derniers subissent un arrêt non planifié, on rencontre à coup sûr des conséquences financières déplorables. On peut même subir des pannes de plusieurs jours sans un compresseur d’appoint, ce qui est très regrettable pour les dirigeants.

Plan du site